Est-on particulièrement affecté par les PE en Seine-Saint-Denis ? C’est le pressentiment de l’élue dionysienne à la santé qui a invité le toxicologue André Cicolella à une réunion publique et aux travaux du futur conseil local en santé environnementale.

Parce qu’ils modifient l’expression des gènes, les PE ont « un effet transgénérationnel, y compris sur les arrière petits-enfants » d’une femme qui aurait été exposée, comme l’expliquera M. Cicolella, en se référant à « la littérature extrêmement abondante » produite sur le sujet, depuis l’appel des scientifiques, réunis en 1991 à Wingspread, aux États-Unis.

Lire l’article