Cette étude a été effectuée sur la cohorte NHANES (2003-2010). La présence de métabolites des phtalates (DiNPm et ΣDEHPm) dans les urines de la population des USA est associée à la consommation de fast food et plus particulièrement de céréales ou de viandes.

 

Article scientifique en Anglais