L’alimentation est un environnement (Préventique)

Retour d’André Cicolella sur les Etats Généraux de l’alimentation :

« L’alimentation doit s’inscrire dans une vision de santé environnementale. Il s’agit d’endiguer une explosion mondiale de maladies chroniques attribuée pour partie par l’OMS à une alimentation malsaine. Les futurs états généraux de la Santé environnementale devront conduire des travaux sur ces enjeux de santé publique dans une perspective de développement durable. »

Les Etats Généraux de l’Alimentation (EGA) avaient été présentés comme le lieu où allait se définir un nouveau modèle pour l’alimentation au XXIe siècle. Dans les faits, ces EGA n’ont jamais été que des états généraux de l’Agriculture. Le choix comme pilote du Ministère de l’Agriculture
au lieu du Ministère de la Transition écologique était déjà une indication sur la nature de ces EGA et de la conclusion à laquelle on voulait aboutir : modifier le partage de la valeur entre producteurs, industrie agro-alimentaire et grande distribution. L’accord annoncé à la fin de la 1ère phase avant même la fin des EGA, a bien montré que les ONG étaient là pour faire de la figuration et non comme de véritables parties prenantes.

 

Lire l’article de Préventique dans son intégralité