GCO : quel impact sur notre santé et celle de nos enfants ?

 

Pour des raisons sanitaires, l’antenne alsacienne du Réseau Environnement Santé (RESA) prend position contre le GCO.

Plus de 1 000 études démontrent la responsabilité importante des microparticules dans l’apparition des maladies cardio-vasculaires et Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC), plus particulièrement celles issues de la combustion du diesel. Ces pathologies sont en si forte augmentation, que l’OMS parle d’épidémie de maladies chroniques.

L’Alsace détient le triste record de France de cette augmentation des AVC  :gaz-dechappement
+ 164% de 2003 à 2014 dans le Bas-Rhin contre + 70% de moyenne nationale. En outre, l’AVC devient une pathologie de jeune. « Les AVC interviennent de façon plus précoce en Alsace qu’en moyenne nationale : la part des AVC concernant les moins de 65 ans est de 28% en Alsace contre 22.5% sur la France entière ».* 

Prétendre réduire la pollution en ville en construisant une autoroute supplémentaire pour contourner Strasbourg est une illusion, sinon un mensonge. La pollution atmosphérique liée au trafic routier ne concerne pas uniquement l’agglomération de Strasbourg. C’est l’ensemble de la plaine du Rhin qui subit déjà cette pollution atmosphérique et ses impacts sur la santé.

Pour ces raisons, les choix des politiques publiques doivent porter de manière urgente, non sur la construction d’une nouvelle autoroute, mais bien sur le bouquet de solutions diminuant  la circulation et les émissions de particules.

Pour en savoir plus : http://gcononmerci.org/

Dans la presse : 

Un GCO pour réduire la pollution de l’air ? « Un mensonge »

L’antenne alsacienne du Réseau Environnement Santé (RESA) se prononce contre le grand contournement ouest. « Prétendre réduire la pollution en ville …