Cette étude réalisée dans le sud de la France sur une cohorte de 300 enfants, révèle une association entre une exposition prénatale environnementale et professionnelle aux perturbateurs endocriniens et la présence d’hypospadias (malformation du pénis) chez l’enfant. Cela démontre le lien entre perturbateurs endocriniens et le développement de troubles de l’appareil génital.

Article scientifique en Anglais