perturbateurs endocriniensL’exposition aux perturbateurs endocriniens représente un véritable enjeu de santé publique et en France, il en est souvent débattu.

La première alerte remonte à 2010, il était question alors du Bisphénol A. Depuis, les biberons contenant du Bisphénol ont été interdits et la mesure s’est étendue à l’Europe. En 2014, c’est à la suite de l’adoption par la France d’une stratégie nationale perturbateurs endocriniens que le réseau Environnement santé lance la campagne « Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens ». Il y a quelques jours, la première rencontre sur ce thème s’est tenue à Paris.

Ecouter l’émission